Menu Content/Inhalt
Accueil
En conversation avec: Maritta Strasser, Directrice exécutive des Amis de la Nature d’Allemagne
Image

© NaturFreunde Deutschlands

Depuis le 1er juillet Maritta Strasser est la nouvelle Directrice exécutive des Amis de la Nature d’Allemagne (NaturFreunde Deutschlands). Elle succède à Hans-Gerd Marian qui part en retraite après avoir travaillé pendant bien des années pour les Amis de la Nature d’Allemagne. Dans cette interview Maritta parle de ses idées et plans.  

Comptant plus de 70 000 adhérents, les Amis de la Nature d’Allemagne sont la deuxième organisation membre de l’Internationale des Amis de la Nature. Quelles sont à ton avis vos atouts et vos priorités pour le travail futur ? 
Il y a tant d’activités chez les Amis de la Nature d’Allemagne : formations sportives, voyages, maisons, projets de conservation, offres culturelles … les Amis de la Nature travaillent beaucoup, et dans la plupart des cas à titre bénévole. Ceci m’inspire beaucoup de respect.  
Mais nous n’en parlons pas assez. Il faut que nous soyons plus surs de nous. Nous avons beaucoup à proposer ! Il faut que nous soyons encore plus convaincants pour que les nombreuses personnes venant pratiquer un sport chez nous ou assister ponctuellement à des activités, finissent par adhérer à l’organisation. 


  Quels sont pour toi personnellement les défis majeurs ?

J’aimerais aller dans le sens d’une augmentation de nos effectifs, pour que nous ayons un avenir viable. Je souhaite donc renforcer nos relations publiques. J’aimerais aussi aller vers un changement culturel au sein de la fédération. J’aimerais que nous soyons plus ouverts, plus accueillants, et que nous nous adressions en particulier aux jeunes. J’attache donc beaucoup d’importance à la collaboration avec les Jeunes Amis de la Nature.

Les Amis de la Nature d’Allemagne se disent « association politique de loisirs ». Qu’entendez-vous par là ? Et quel est pour vous le rôle du travail politique – aux échelles nationale et internationale ?

Nous sommes en quelque sorte le feu de camp autour duquel se retrouvent ceux et celles qui pensent qu’il y a des choses qui vont fondamentalement mal dans ce pays. Nous exploitons toujours plus brutalement la nature pour accumuler des richesses dont profitent un nombre toujours plus petit de personnes. Individuellement nous n’avons pas de pouvoir, ce n’est qu’ensemble que nous pouvons changer les choses. Comme non seulement l’homme mais aussi la nature a besoin de repos, nous ne menons pas seulement notre combat ensemble mais nous retrouvons aussi pour jouir du sport et des loisirs. 
On a plus que jamais besoin de nous. Les partis ont de moins en moins de réponses aux enjeux de notre époque. Leur force s’affaiblit. Il incombe donc à la société civile de formuler des alternatives sociétales – à la politique du cloisonnement, à la redistribution du bas vers le haut et à l’exploitation impitoyable de notre planète.  


Un objectif important de l’action internationale des Amis de la Nature consiste à rendre tangibles les valeurs de notre mouvement, telles que la solidarité internationale, et de contribuer activement à leur mise en œuvre, par exemple à travers le Fonds des Amis de la Nature pour le climat ou par le Paysage de l’Année dans une région à cheval sur la frontière sénégalo-gambienne. Quelle est à ton avis l’importance de l’engagement international pour un mouvement comme les Amis de la Nature ?
J’estime que l’engagement global est très important, et ceci pour deux raisons : premièrement le changement climatique et le tarissement de ressources globales ne s’arrêtent pas aux frontières – ce sont des problèmes globaux que l’on ne peut résoudre que dans un énorme effort global. 
Et deuxièmement la solidarité est notre valeur centrale, et elle ne peut accepter des frontières si elle est prise au sérieux. Car l’exclusion, la limitation d’aides à certains groupes de personnes sont des signes d’un manque profond de solidarité. Nous sommes tous et toutes des êtres humains et souhaitons avoir les mêmes droits et libertés. C’est notre diversité qui fait notre richesse.

(Juillet 2018)

 

  

Share this:
Google + LinkedIn
 

Critère de recherche

Inscrire à la Newsletter

Désabonnement de la newsletter

Dates

Septembre 2018
L M M J V S D
27282930311 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30