Menu Content/Inhalt
Accueil
En conversation avec : Jacques Leton / Président des Amis de la Nature de Belgique-Wallonie
Image

En avril Jacques Leton a été réélu Président de l’Union Francophone des Amis de la Nature (Belgique-Wallonie). Dans notre conversation il parle de ses objectifs pour les prochaines années et de la motivation personnelle pour son engagement.

Nous te félicitions cordialement pour ta réélection comme Président des Amis de la Nature de Wallonie ! Pendant les mois écoulés vous avez mené des débats très poussés sur le développement futur de votre fédération. Quels sont donc vos objectifs pour les années à venir ?
Notre objectif principal est de diminuer l’âge moyen de nos membres en valorisant notre mouvement auprès des jeunes. Attirer les jeunes vers les Amis de la Nature doit être un objectif réel si nous ne voulons pas mourir de vieillesse. C’est un challenge difficile, mais réalisable si nous nous en donnons la peine et les moyens. Je suis convaincu que les Amis de la Nature ont toujours leur place dans ce monde et nous devons y mettre toute notre ardeur pour aider à sauver notre mère Nature et notre mouvement.


L’engagement bénévole est synonyme de beaucoup de travail et de responsabilité – bien entendu cela signifie aussi d’avoir la possibilité de faire avancer des choses et de contribuer au développement durable de la société. Quelle est ta motivation personnelle pour ton engagement ? Est qu’est-ce que tu estimes important pour ton travail comme Président ?
Il est bien évident que cela a beaucoup d’importance car « Travail et Responsabilité » sont inséparables pour l’avenir de notre monde. Toutefois, il faut reconnaître que ce n’est pas chose facile. Une réflexion est née au sein de l’UFAN dans ce sens et comment s’en donner les moyens.


L’Union francophone des Amis de la Nature compte parmi les petites organisations membres de l‘Internationale des Amis de la Nature et – comme beaucoup d’autres fédérations – n’a que des ressources limitées pour le travail international. Quelles activités internationales les Amis de la Nature devront-ils promouvoir à ton avis dans les prochaines années ?
Nous devrions nous accrocher plus à la sauvegarde de notre planète en utilisant plus nos membres à cette protection. Je pense que l’IAN devrait également créer plus de projets de sauvegarde au niveau européen. Oui nous devons aider nos amis africains et j’en suis convaincu, mais un travail de fond chez nous est aussi primordial. Un rapprochement avec les différentes fédérations est à réaliser mais nos moyens sont assez limités et nos membres ne sont pas toujours très réactifs.


Le mouvement des Amis de la Nature fêtera ses 125 ans en 2020. De quoi avons-nous besoin pour que le mouvement réussisse également à l’avenir ?
Nous devrions rajeunir nos troupes si nous voulons fêter dignement nos 125 ans et nous projeter dans un avenir lointain. Nous projeter en ne faisant pas que de la politique, ce qui est fort tendance actuellement, mais en privilégiant notre avenir du communautaire et terrestre. N’oublions pas nos anciens qui ont œuvré dur pour nous donner ce que nous avons. Si nous voulons perdurer leur travail, nous devons nous battre et créer un mouvement rajeunissant.
Je pense également que nous devrions remettre à l’ordre du jour que nous sommes également une Union Touristique des Amis de la Nature et non seulement des Amis de la Nature. Nous sommes là pour protéger la nature mais également la faire découvrir à nos membres et au-delà.

(Juin 2018)

 

  

Share this:
Google + LinkedIn
 

Critère de recherche

Inscrire à la Newsletter

Désabonnement de la newsletter

Dates

Septembre 2018
L M M J V S D
27282930311 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30