Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Presse arrow JOURNÉE MONDIALE DU TOURISME 2017 : TOURISTES NON SOUHAITÉS !
JOURNÉE MONDIALE DU TOURISME 2017 : TOURISTES NON SOUHAITÉS !
Image
 

Populations manifestantes versus économie du tourisme triomphante, face au nombre croissant de touristes – Les Amis de la Nature demandent la qualité et la durabilité au lieu de la croissance irréfléchie !

Vienne, le 25 septembre 2017
La Journée mondiale du tourisme, le 27 septembre, sera centrée sur le thème « Tourisme durable – un outil au service du développement ». Dans le cadre de l’Année internationale du tourisme durable pour le développement, l’Organisation Mondiale du Tourisme OMT souligne l’importance du tourisme pour le développement durable selon l’Agenda 2030. 

  Toutefois il y a peu d’indices d’un développement durable ou encore d’un renversement de tendance dans le tourisme. Tout au contraire : l’enthousiasme quant à la croissance du tourisme se noie dans les manifestations d’habitants se sentant étouffés par des masses de touristes. Les émissions de gaz à effet de serre causées par le tourisme sont en progression rapide, et c’est notamment le tourisme aérien qui se mue progressivement en tueur climatique. Le slogan de l’Over tourism hante les médias et devrait donner lieu à réflexion quant à l’avenir du tourisme.

Un renversement de tendance est urgent dans le tourisme !
Pendant des décennies l’économie du tourisme a misé sur la croissance incontrôlée et mis en œuvre ses concepts sans la participation des populations locales et sans considération pour la nature et l’environnement. Les protestations des populations et les effets négatifs du tourisme désormais indéniables sur la nature et le climat, mettent évidence les limites de ce développement.
« Pour que le tourisme puisse effectivement contribuer au développement durable selon l’Agenda 2030, il faut une transformation fondamentale », souligne Andrea Lichtenecker, Directrice exécutive de l’Internationale des Amis de la Nature (IAN). « Le tourisme doit garantir le respect des normes internationales des droits humains, assurer la participation des populations des destinations au développement touristique ainsi que prendre au sérieux la protection de la nature et du climat ». Le défi est lancé à tous les acteurs – économie du tourisme, milieux politiques et voyageurs.

La « Déclaration de Berlin » définit des repères concrets d’un tourisme viable
Dans la « Déclaration de Berlin pour une transformation dans le tourisme » publiée en mars, des organisations de la société civile du monde entier – parmi elles l’IAN – ont indiqué comment peut fonctionner cette transformation. La Déclaration définit des repères concrets pour l’acheminement vers un tourisme équitable et durable pour l’avenir.
En font partie :
•    La participation précoce et effective des populations des destinations aux planifications et au développement du tourisme. L’implication de fractions défavorisées et vulnérables de la population et des mesures en faveur du renforcement et de la protection des défenseurs des droits humains méritent une attention particulière.

•    La protection sociale, des salaires garantissant la subsistance et des chances de promotion des personnels locaux ainsi que l’encouragement d’initiatives locales, endogènes dans le domaine du tourisme.

•    Des modes de production et de consommation durables, permettant de protéger l’environnement et le climat et de respecter les droits humains.

•    L’abandon du concept fétiche de la croissance : on ne réussit pas le développement durable par plus de tourisme, mais par l’abandon du modèle prédominant d’un tourisme exploiteur, en faveur d’un tourisme socialement compatible et respectueux de l’environnement

Lisez la Déclaration de Berlin ici :
http://www.transforming-tourism.org/berlin-declaration-on-transforming-tourism.html


L’Internationale des Amis de la Nature (IAN) est l’organisation faîtière internationale du mouvement des Amis de la Nature, comptant 49 organisations membres et environ 350 000 adhérents. Une priorité dans les activités est accordée au développement durable de l’environnement et de la société. L’IAN est membre des « Green10 », une coalition des dix principales ONG environnementales, opérant au plan de l’Union européenne. www.nf-int.org

Le Fonds des Amis pour le climat permet à chaque voyageur de soutenir, pour contrebalancer les émissions dues aux voyages en avion et en voiture, des projets climatiques des Amis de la Nature africains et de fournir ainsi une contribution personnelle à plus de justice climatique. Les dons bénéficient à 100 % à des actions concrètes sur place, atténuant les conséquences du changement climatique et/ou contribuant à la protection du climat.
www.climatefund.nf-int.org


Contact :
Cornelia Kühhas
Internationale des Amis de la Nature, Service Presse et Communication
Tél. : +43 (0)1 89 23 877-13
Courriel : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir
 
 
Share this:
Google + LinkedIn
 

Critère de recherche

Newsletter





Dates

Octobre 2017
L M M J V S D
2526272829301
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Boutique


Lister Tous les Produits
Voir le panier
Votre panier est actuellement vide.