Menu Content/Inhalt
Accueil
Des Amis de la Nature en conversation : Günter Abraham | Directeur exécutif des AN d’Autriche
Image
© Foto Fugler/Graz

Depuis début juillet 2017 Günter Abraham est le nouveau Directeur exécutif des Amis de la Nature d’Autriche. Il succède à ce poste à Reinhard Dayer qui a dirigé la Fédération autrichienne avec beaucoup de succès pendant 44 ans.
En conversation avec Andrea Lichtenecker, Günter parle des motifs de son engagement pour les Amis de la Nature et de ses projets d’avenir.

Tu as derrière toi une carrière riche en expériences. Qu’est ce que t’a motivé pour être candidat au poste de Directeur exécutif des Amis de la Nature d’Autriche ?
 
Günter Abraham: J’ai passé une enfance merveilleuse à Unzmarkt en Styrie. Mes parents sont de vrais amoureux de nature et ont transmis cet enthousiasme à leurs enfants. Les Amis de la Nature me passionnent comme un mouvement s’attachant à la sauvegarde de l’environnement tout comme à l’activité sportive dans la nature. Pendant mon activité professionnelle passée, dans le service environnemental du gouvernement régional de Styrie et dans l’ASKÖ, organisation faîtière sportive de Styrie, le sport et l’environnement ont toujours joué un rôle important. Les deux domaines m’intéressent beaucoup. Au moment de l’appel à candidature pour la direction fédérale des Amis de la Nature d’Autriche je savais que j’avais à suivre ma passion et j’ai donc postulé.
 
 
Dans la famille internationale des Amis de la Nature, la fédération autrichienne est celle aux effectifs les plus nombreux. A une époque où beaucoup d’autres fédérations d’Amis de la Nature ont à lutter contre des pertes d’effectifs, vous avez réussi en Autriche à conserver un nombre d’adhérents stable. Les Amis de la Nature d’Autriche ont néanmoins à relever d’importants défis – quelles sont tes priorités pour les années à venir ?
 
Günter Abraham: Dès le début de ma nouvelle activité je me suis fixé plusieurs objectifs : j’aimerais tout faire pour que les Amis de la Nature soient plus attractifs pour toutes les générations, notamment pour les jeunes. Ma propre expérience m’a montré combien il est important de sensibiliser les enfants pour la nature et la protection de la nature, dès un âge précoce. Très souvent j’ai vu quel plaisir les enfants éprouvent en explorant et découvrant la nature comme espace de vie ! Je m’engagerai pour un apprentissage orienté vers la compétence – un apprentissage en plein air, dans la nature et avec elle.
À coté de coopérations avec des écoles une autre priorité de mon action concernera le maintien de l’infrastructure alpine. Les Amis de la Nature s’occupent en Autriche d’environ 15 000 km de sentiers pédestres et gèrent près de 140 chalets. Entretenir ces énormes réseaux représente un enjeu à peine imaginable.
De nouvelles salles d’escalade et à boulder, des innovations dans le domaine technologique, des offres éducatives relatives à la protection de l’environnement et de la Nature, mais aussi une gestion moderne des chalets, pourront contribuer à rendre intéressante et souhaitable l’appartenance au mouvement des AN. L’esprit d’équipe et la collaboration nous permettront d’atteindre ce but !
 
 
Beaucoup considèrent les Amis de la Nature comme une simple association de loisirs et de randonnées. Le positionnement par rapport à des thèmes politiques ne joue pas le même rôle dans toutes les organisations membres, et les thèmes eux aussi varient – entre politique sociétale, libre échange et accès libre aux chemins et sentiers. Quelles sont tes idées pour le travail politique des Amis de la Nature ?

Günter Abraham:
Nous continuerons à défendre l’accès libre généralisé à la nature, la liberté d’accès aux sentiers de forêt et dans les régions alpines, indépendamment des moyens financiers des usagers. Il y a toujours à nouveau des conflits entre les désireux de détente et les propriétaires terriens. Dans nos publications et par notre présence dans les médias nous continuerons à faire connaître les bases légales et faire part de nos doléances là où nous l’estimons nécessaire. Nous défendons l’ouverture de chemins forestiers à tous les vététistes autrichiens – ceci étant déjà un fait juridique dans bien de nos pays voisins !
Les AN joueront aussi dans l’avenir leur rôle de défenseurs de l’homme et de la nature. Il ne faut pas limiter l’accès libre à la nature, donc aussi aux lacs autrichiens, mais l’élargir !
Notre salut « Berg frei! » est l’expression de notre lutte contre toute tentative d’amputer la liberté d’accès aux chemins et sentiers.
 
 
Dans ton discours inaugural tu t’es référé à un très beau proverbe africain : « Si tu veux aller vite, vas-y seul mais si tu veux aller loin, alors il faut y aller ensemble ». La compagnie, la communion n’est pas seulement un élément central des activités des Amis de la Nature, mais marque aussi la collaboration au sein du mouvement international. Quel est pour toi l’importance de l’internationalité dans le contexte du mouvement AN ?

Günter Abraham: Je suis un Européen fervent. La collaboration dans une Europe unie est pour moi d’une très grande importance. La manière de travailler ensemble au sein de la famille, dans nos sections, dans les communes doit marquer à mon avis la coopération des Amis de la Nature dans un contexte international. Pour que nous marchions donc tous ensemble.

 
 
Share this:
Google + LinkedIn
 

Critère de recherche

Newsletter





Dates

Septembre 2017
L M M J V S D
282930311 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

Boutique


Lister Tous les Produits
Voir le panier
Votre panier est actuellement vide.